claudel

Wendy Beckett


7 > 24 mars 2018 réserver
salle Christian-Bérard • 1h50 environ
écrit et mis en scène par Wendy Beckett

chorégraphies Meryl Tankard
traduction Park Krausen, Christof Veillon
scénographie Halcyon Pratt
projections Régis Lansac
costumes Sylvie Skinazi
lumière François Leneveu


avec Célia Catalifo, Marie-France Alvarez, Marie Brugière, Swan Demarsan, Sébastien Dumont, Audrey Evalaum, Clovis Fouin, Christine Gagnepain, Mathilde Rance

production : Claire Merviel Production en accord avec Pascal Productions
nouvelle création – Première mondiale de la nouvelle pièce de l’auteure et metteure en scène australienne Wendy Beckett sur la créativité, la passion et l’injustice dans la vie de Camille Claudel, sculptrice française renommée, au destin tragique.

Camille Claudel est une icône, un symbole pour les artistes féminines partout dans le monde.  Pourtant son destin tragique laisse beaucoup de questions sans réponses : Était-elle folle ou est-ce qu’une terrible erreur de jugement a été commise ? Pourquoi a-t-elle dû rester enfermée pendant 30 ans ? Dans cette nouvelle pièce, Wendy Beckett met en avant dès le début le point de vue de Camille Claudel, et vise à exprimer ses sentiments internes en donnant vie à ses sculptures les plus connues à travers des chorégraphies de Meryl Tankard.

Ayant étudié la littérature, la psychologie et la science, Wendy Beckett enrichit ses pièces de théâtre de toutes ces connaissances.  Elle a écrit plus de vingt-cinq pièces et en a mises en scène plus de quarante partout dans le monde.  Avec Claudel, elle continue sa série de pièces biographiques sur les figures féminines importantes du milieu artistique, leur donnant une voix.

Meryl Tankard a commencé sa carrière en tant que danseuse au ballet australien et elle est ensuite devenue l’une des principaux solistes de Pina Bausche.  Depuis, ses œuvres audacieuses et novateurs ont été mises en scène en Europe, aux Etats-Unis, en Asie et en Australie.  Pour Claudel Meryl Tankard utilise le travail extraordinaire de Camille Claudel comme base de la chorégraphie pour exprimer ses sentiments les plus profonds, et pour explorer l’équilibre délicat qui existe entre le génie et la folie.

 
on en parle...
"À l'art du jeu, Wendy Beckett ajoute le travail chorégraphique de Meryl Tankard pour restituer le "sentiment de ce qu'a enduré Claudel". Inspirée par "les textures et les nuances du plâtre, du marbre et de l'argile, de la terre, de la peinture et de la toile", la danse fera en sorte que les corps apparaissent dans la vérité sensible que la géniale sculptrice savait rendre." - La Terrasse -
"Camille Claudel devient une héroïne de théâtre dans une pièce d’une grande intensité qui mêle art, théâtre et danse. Sa vie, mais aussi son œuvre et donc ses statues sont littéralement incarnées, avec sensibilité et poésie." - RFI -

"Claudel exprime une très forte intensité avec le récit d’une vie portée vers l’avant mais empêchée de s’exprimer totalement. Chaque spectateur se dit que la frontière est décidément très mince entre reconnaissance universelle et damnation impitoyable. Un grand moment de théâtre à découvrir."

- Publik'art -

"Une magnifique création. Un spectacle illuminé par une beauté impressionnante."

- Spectatif -

"Une œuvre ciselée, passionnante et bouleversante."

- La rue du bac -
 
vidéos et photos