Athénée Théâtre Louis-Jouvet

ressources

Type de ressources
Spectacles/Concerts de la saison
Recherche
Ismène
dossier de presse La Trilogie des éléments
"Ismène, exceptionnel monologue d'art total [...] Vêtue d'un entrelacs de colliers, [Marianne Pousseur] émerge de l'écran marin déployé par le scénographe Bagnoli, son Pygmalion, comme la Vénus du tableau de Botticelli. La voix en plus. Et quelle voix ! Minérale, onctueuse comme une pâte à modeler ou scintillante comme du mica pilé. Du râle au cri, du souffle au chant, tout est musique."

- Le Monde -
"Le terme "incarnation" est encore trop faible pour décrire la performance héroïque de Marianne Pousseur."

- Olyrix -
"Statue nue et minérale, antique et pataugeante, parlant en français d’un timbre de miel et déployant en grec ses incroyables ressources vocales, Marianne Pousseur incarne rien moins que la tragédie. Perte de repères garantie, vertige visuel et auditif : une manière d’approcher le mythe."

- Musikzen -
"Le spectacle conçu par Marianne Pousseur et Enrico Bagnoli frappe par sa puissance et son unité. A un dispositif scénique poignant et efficace s’ajoute une interprétation investie et brûlante, où la récitation et le chant se mêlent tant et si bien qu’il devient difficile de dissocier l’un de l’autre."

- Forum Opéra -
"Ce monodrame [...] est un dialogue intérieur à voix seule, une "performance" pour une femme qui se dévoile, immergée dans les éléments naturels. [...] La performance d'actrice de Marianne Pousseur est à la démesure de ce texte implacable. [...] Prodigieuse tragédienne, elle évolue dans le décor épuré, uniquement constitué d'eau - reflet des états d'âme de l'héroïne - de lumière et de feu." Bruno Serrou

- La Croix -
"Ismène est un spectacle qui s’imprime durablement dans la mémoire. […] Musique de tous les temps, la partition d’Ismène est celle d’un être humain qui naît puis meurt, mais qui va vivre en jouant avec sa voix, qui est elle-même un monde où l’espace l’emporte sur le temps. Espace du rêve, de la fable, des actes accomplis dans un certain sens. Investi corps et voix, Marianne Pousseur est à elle seule un théâtre d’apparition." Pierre Gervasoni

- France Culture - Les lundis de la contemporaine -
"Des mots enfouis, qui surgissent de l’écume bouillante, et affleurent, dans un époustouflant travail scénographique d’Enrico Bagnoli, l’homme qui transforme la lumière en espace vital, en matière, en volume, en projections. […] Une fascinante création mondiale de la compagnie Khroma." Michèle Friche

- Le Soir -
"Transcendant l’interprétation dense et sensible de Marianne Pousseur, une extraordinaire scénographie y conjugue avec bonheur les quatre éléments […] la concentration extrême de l’artiste, l’excellence de sa diction et l’émotion qui l’habite donnent une épaisseur indéfinissable à l’atmosphère du plateau […]. Telle une naïade, Ismène a tout perdu, sauf sa voix magnifique, tantôt parlée, tantôt chantée, explorant tous les registres, du souffle rauque aux aigus les plus limpides. […] Tant d’images qui dessinent les contours d’un spectacle décidément inoubliable." Dominique Feig

- L'Alsace -
"Marianne Pousseur en module souverainement chaque nuance et accent. Attachante performance, et bouleversante exposition." Antoine Wicker

- Dernières nouvelles d'Alsace -
"Une performance vocale et scénique brillante !"

- Zibel Marseille -
© Michel Boermans  © Michel Boermans © Michel Boermans  © Michel Boermans © Michel Boermans  © Michel Boermans © Michel Boermans  © Michel Boermans © Michel Boermans  © Michel Boermans
teaser La Trilogie des éléments - Ismène, Phèdre, Ajax<br />© Julie Mouton pour l'Athénée
teaser La Trilogie des éléments - Ismène, Phèdre, Ajax
© Julie Mouton pour l'Athénée