Athénée Théâtre Louis-Jouvet | Cupid and Death

Newsletter

Restez informés de notre actualité

Pass sanitaire

Suite aux annonces du Président de la République du lundi 12 juillet 2021, et conformément au décret n°2021-1059 du 7 août 2021 modifiant le décret n° 2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire, le pass sanitaire doit être mis en place pour tous les rassemblements de 50 personnes ou plus. Il sera donc nécessaire pour accéder à la grande salle et à la salle Christian Bérard de l’Athénée Théâtre Louis-Jouvet, tout comme le port du masque constant à l'intérieur du bâtiment.
grande salle • 2h • Théâtre musical chanté et joué en anglais surtitré en français
partager sur :
Musique Christopher Gibbons, Matthew Locke
Texte James Shirley
Direction musicale Sébastien Daucé
Mise en scène Jos Houben, Emily Wilson
Ensemble Correspondances


Avec 6 chanteurs Perrine Devillers, Lieselot De Wilde, Yannis François, Nicholas Merryweather, Lucile Richardot, Antonin Rondepierre
Violons Josèphe Cottet, Béatrice Linon
Basse de viole Mathilde Vialle
Violone en sol Etienne Floutier
Flûte Lucile Perret
Théorbe Thibaut Roussel
Harpe Angélique Mauillon
Virginal Arnaud De Pasquale
Orgue et virginal Sébastien Daucé
Avec 2 comédiens Fiamma Bennett, Soufiane Guerraoui

Scénographie, costumes et masques Oria Puppo
Assistée de Clémentine Tonnellier
Réalisation des costumes et masques Julia Brochier, Sabine Schlemmer
Dramaturgie Katherina Lindekens
Lumières Christophe Schaeffer

Production : Centre International de Créations Théâtrales / Athénée Théâtre Louis-Jouvet & Théâtre de Caen
Coproduction : Opéra de Rouen Normandie, Théâtre impérial – Opéra de Compiègne, Opéra Royal – Château de Versailles Spectacles, Atelier Lyrique de Tourcoing, Ensemble Correspondances, Opéra de Rennes, Château d’Hardelot – Centre Culturel de l’Entente Cordiale
Coréalisation : Athénée Théâtre Louis-Jouvet

Avec le soutien en résidence de création de la vie brève – Théâtre de l’Aquarium.

L’Ensemble Correspondances remercie Vincent Meyer pour son soutien. 

Avec le soutien du Centre national de la musique.


Nés au XVIe siècle en Angleterre, les « masques », ou plutôt masks, avaient pour caractéristiques de mêler musique, chant, danse, théâtre, décors grandiloquents... au service d’un personnage de pouvoir dont on louait les qualités. Tous éléments qui plus tard allaient s’épanouir dans le geste baroque et qu’on retrouve dans les spectacles de cour français.

Cupid & Death, masque à cinq entrées, débute par une interversion : Cupidon lance ses flèches sur deux amants et les tue, tandis que la mort pique de pointes d’amour deux vieillards prêts au trépas. Le livret du dramaturge James Shirley adapté d’une fable d’Esope file les conséquences de ce que l’amour devenu mort et la mort muée en amour engendrerait : un chaos majuscule où les polarités s’inversent, où la nature devient folle et les ennemis se découvrent amis…

Une déclinaison enlevée de l’amour mortifère que le duo de metteurs en scène Jos Houbenet - Emily Wilson, habitué des décalages et des jeux de corps et d’objets (La Princesse légère, 2017) ressuscitera passionnément sur la scène de l’Athénée.

toutes nos ressources pour ce spectacle
autour du spectacle

Bord de plateau le samedi 27 novembre à l’issue de la représentation

Prélude en ligne avec Charles Arden 
- enregistrement et diffusion quelques jours avant la première sur notre site internet.

 

photos