Athénée Théâtre Louis-Jouvet | Diari d'amore

Diari d'amore

Grande Salle • 1h35 entracte inclus • Spectacle en italien surtitré en français - Théâtre
Partager sur :

Présentation

Une scène prend place dans une maison de campagne, l’autre dans un appartement bourgeois. La première voit débarquer une jeune fille, Barbara, dans la vie tranquille de Flaminia et Cesare, dont Barbara est l’amante. La deuxième nous présente un couple au lit, Francesco et Marta, en train de discuter des choses du quotidien jusqu’à ce que Marta révèle une vérité inattendue - sans réaction particulière de Francesco…

Pour sa première mise en scène de théâtre, le cinéaste multi-primé (Ours d’argent à Berlin en 1985 avec La messa è finita, Dear Diary prix de la mise en scène à Cannes en 1993 et La stanza del figlio, Palme d'or au Festival de Cannes en 2001) a choisi deux textes de Natalia Ginzburg, Fraise et crème (1966) et Dialogue (1970). Cette figure iconique de la littérature italienne du XXème est connue pour son regard ironique porté sur la famille et le couple en général.

Ses pièces ouvrent le rideau sur des scènes d’intimité domestique où le conflit cède la place à l’indifférence, en dévoilant la fatuité des hommes et des femmes, émotionnellement et moralement ineptes. L’autrice joue avec les valeurs chères à la bourgeoisie : mariage, fidélité, maternité, amitié, sont traités avec des paroles d’une futilité qui en révèle la fragilité. Cette légèreté devient une clé de lecture froide, qui transforme en comédie des évènements de la vie des protagonistes qui seraient dans d’autres circonstances de véritables tragédies.

Un choix fort de Nanni Morretti, connu pour ses mises en scène engagées avec son documentaire sur le parti communiste italien La cosa (1990), sa critique de Berlusconi en 2006 avec Il Caimano, ou ses analyses des rouages familiaux dans Tre piani (2021). Les deux pièces seront interprétées par un brillant casting servi par Valerio Binasco, Daria Deflorian, Alessia Giuliani, Arianna Pozzoli et Giorgia Senesi, bien connus en Italie.


Une scène prend place dans une maison de campagne, l’autre dans un appartement bourgeois. La première voit débarquer une jeune fille, Barbara, dans la vie tranquille de Flaminia et Cesare, dont Barbara est l’amante. La deuxième nous présente un couple au lit, Francesco et Marta, en train de discuter des choses du quotidien jusqu’à ce que Marta révèle une vérité inattendue - sans réaction particulière de Francesco… Pour sa première mise en scène de théâtre, le cinéaste multi-primé (Ours d’argent à Berlin en 1985 avec La messa è finita, Dear Diary prix de la mise en scène à Cannes en 1993 et La stanza del figlio, Palme d'or au Festival de Cannes en 2001) a choisi deux textes de Natalia Ginzburg, Fraise et crème (1966) et Dialogue (1970). Cette figure iconique de la littérature italienne du XXème est connue pour son regard ironique porté sur la famille et le couple en général. Ses pièces ouvrent le rideau sur des scènes d’intimité domestique où le conflit cède la place à l’indifférence, en dévoilant la fatuité des hommes et des femmes, émotionnellement et moralement ineptes. L’autrice joue avec les valeurs chères à la bourgeoisie : mariage, fidélité, maternité, amitié, sont traités avec des paroles d’une futilité qui en révèle la fragilité. Cette légèreté devient une clé de lecture froide, qui transforme en comédie des évènements de la vie des protagonistes qui seraient dans d’autres circonstances de véritables tragédies. Un choix fort de Nanni Morretti, connu pour ses mises en scène engagées avec son documentaire sur le parti communiste italien La cosa (1990), sa critique de Berlusconi en 2006 avec Il Caimano, ou ses analyses des rouages familiaux dans Tre piani (2021). Les deux pièces seront interprétées par un brillant casting servi par Valerio Binasco, Daria Deflorian, Alessia Giuliani, Arianna Pozzoli et Giorgia Senesi, bien connus en Italie.

Distribution

D’après 'Fragola e panna' et 'Dialogo' de Natalia Ginzburg • Mise en scène Nanni Moretti

Scénographie Sergio Tramonti • Lumière Pasquale Mari • Costumes Silvia Segoloni

Surtitrage Monica Mele • Avec Valerio Binasco, Daria Deflorian, Alessia Giuliani, Arianna Pozzoli, Giorgia Senesi

Assistante à la mise en scène Martina Badiluzzi • Directrice de production et casting Gaia Silvestrini

Production : Teatro Stabile di Torino – Teatro Nazionale, Teatro di Napoli – Teatro Nazionale, Carnezzeria, Emilia Romagna Teatro ERT / Teatro Nazionale, LAC Lugano Arte e Cultura, Châteauvallon-Liberté scène nationale, TNP Théâtre National Populaire à Villeurbanne, La Criée - Théâtre National de Marseille, Maison de la Culture d’Amiens. Diffusion : Aldo Miguel Grompone ; Avec le concours de l’Institut Culturel Italien de Paris.


Autour du spectacle

Mercredi 5 juin, 19h : l'Institut Culturel Italien invite Nanni Moretti à une lecture de Goffredo Parise, plus d'infos ici

Merredi 12 juin
: à l'issue du spectacle, restez en grande salle et rencontrez les comédiens (avec une interprète italienne)