Athénée Théâtre Louis-Jouvet | Quand le diable frappe à la porte

Quand le diable frappe à la porte

Jacques Offenbach, Arnold Schönberg, Takénori Némoto


grande salle • 1h45 avec entracte • spectacle chanté en français et en allemand, surtitré en français
partager sur :
musique Jacques Offenbach, Arnold Schönberg
version pour 5 instrumentistes de Takénori Némoto


les 3 baisers du diable Jacques Offenbach
texte Eugène Mestépès
von heute auf morgen Arnold Schönberg
texte Max Blonda
direction musicale et transcriptions Takénori Némoto
mise en scène Alma Terrasse
chorégraphie Francesca Bonato
avec l'Ensemble Musica Nigella


Jeanne, la femme Mélanie Boisvert
Georges, l'amie Odile Heimburger
Jacques, le chanteur Benoît Rameau
Gaspard, le mari Antoine Philippot
l'enfant Marie Roth

scénographie Elsa Ejchenrand
costumes Élisabeth de Sauverzac
lumières Arnaud Prauly
chefs de chant Sébastien Joly, Nicolas Ducloux

production : Ensemble Musica Nigella
coproduction : Compagnie le Monde Flottant 
coréalisation : Athénée Théâtre Louis-Jouvet

L'Ensemble Musica Nigella est soutenu par la Drac Hauts-de-France, la Région Haut-de-France, le Département du Pas-de-Calais, de la Communauté d'agglomération des 2 baies en Montreuillois, la ville du Touquet-Paris-Plage, la Spedidam, la Caisse des dépôts et consignations, et Musique Nouvelle en Liberté.


Une nuit, trois baisers

En amour comme en musique, les associations les plus inattendues sont souvent les plus propices et les plus résistantes. En effet, de prime abord, qui aurait pensé marier Offenbach et Schönberg ? C’est la très bonne idée de ce spectacle, qui associe deux opéras en un acte, pour mieux observer les circulations secrètes de l’amour et du désir. Pacte faustien chez l’un, affres de la spéculation chez l’autre… Du Paris de 1857 à la modernité viennoise des années 1930, se tissent des liens mystérieux, entre fantastique et imaginaire amoureux, comme le note la metteure en scène Alma Terrasse : « Dans Les 3 baisers du diable, les personnages sont les pions de forces invisibles. Dans Von Heute auf Morgen, on pourrait penser que seul un événement réel pourrait perturber l’ordre conjugal, or, il suffit d’un fantasme pour que la situation change ». Takénori Némoto transcrit les deux partitions sur le modèle de Pierrot Lunaire, les cinq musiciens joueront au total douze instruments, « en élargissant encore plus la palette de couleurs et la possibilité infinie de combinaison entre différents timbres imaginées par Schönberg. Cette formation permet aussi de donner à la musique d’Offenbach une sonorité originale et moderne », écrit Takénori Némoto, chef de l’Ensemble Musica Nigella, qui avait déjà présenté à l’Athénée un mémorable Pierrot lunaire.
toutes nos ressources pour ce spectacle
autour du spectacle
prélude
Le musicologue François Lafon vient nous éclairer sur l'œuvre une heure avant la représentation de 19h à 19h30 en salle Christian-Bérard.
samedi 6 mars > entrée libre

dialogue
Rencontre avec l'équipe artistique à l'issue de la représentation.
mardi 9 mars > entrée libre
 
photos