16 > 24 mai 2019 réserver
grande salle • 1h30
opéra-comique en 3 actes de Gerald Barry
d’après Oscar Wilde
direction musicale Jérôme Kuhn
mise en scène Julien Chavaz
avec l' Orchestre de chambre fribourgeois
spectacle en anglais surtitré en français


Cecily Cardew Alison Scherzer
Dr Chasuble Steven Beard
Gwendolen Fairfax Nina van Essen
Lady Bracknell Graeme Danby
Jack Worthing Timur
Algernon Moncrieff Ed Ballard
Miss Prism Jessica Walker
Lane/Merriman Vincent Casagrande

costumes Severine Besson
scénographie Julien Chavaz et Séverine Besson
perruques et maquillages Sanne Oostervink
lumières Eloi Gianini
chorégraphie Nicole Morel
dramaturgie Anne Schwaller
chefs de chant Stephanie Gurga, Silvia Fraser et Florent Lattuga
constructeur des décors Yves Besson
peintures Lola Sacier et Valérie Margot
directeur technique Alain Menétrey
technique Jakub Dlab
assistante à la mise en scène Lauriane Tissot

coproduction : Opéra Louise – compagnie lyrique, NOF – Nouvel Opéra Fribourg, Athénée Théâtre Louis-Jouvet, Paris


C'est la plus spirituelle, la plus enlevée et la plus pétillante des pièces de son auteur, et la voici devenue un opéra.


Si l’on est amateur de vérités pas toujours bonnes à dire mais merveilleusement exprimées, on n’ignore pas qu’entendre dire du mal des membres de sa famille est la seule chose qui permette de les supporter, que c’est une tâche rude que de ne rien faire, que le socialisme mène à une conception rationnelle du vêtement, ou que l’essence même d’une histoire d’amour est l’incertitude… Cela… et tant d’autres “witticisms” issus de la plus spirituelle, de la plus enlevée et la plus achevée des pièces d’Oscar Wilde. Qu’on se réjouisse : cette comédie des fiançailles est aujourd’hui devenue un opéra très british, où les traits d’esprit épousent désormais les traits d’orchestre. Pas moins irlandais qu’Oscar Wilde, le compositeur Gerald Barry a mis en musique The Importance of Being Earnest avec toute la finesse requise, ce qui lui a valu, de Londres à Los Angeles, un succès considérable. Après avoir proposé l’année dernière un voyage à Moscou avec Chostakovitch, la bande d’Opéra Louise revient avec une œuvre toute en quiproquos, mais où perle une mélancolie subtile, et où demeure une critique réjouissante des hypocrisies de haute société.
 
dates et horaires des représentations
autour du spectacle :
préludes

Le musicologue Charles Arden vient nous éclairer sur l'œuvre une heure avant la représentation, en salle Christian-Bérard de 19h à 19h30.

mercredi 22 mai 2019 > entrée libre

dialogues
Rencontre à l'issue du spectacle avec l'équipe artistique.
jeudi 23 mai 2019 > entrée libre
 
on en parle...
« Il y avait là un immense potentiel de bonheur scénique, de jeu, de chant. » Elisabeth Haas - La liberté -