Athénée Théâtre Louis-Jouvet | Un mois à la campagne

Un mois à la campagne

grande salle • 2h • Théâtre
Partager sur :

Présentation

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé, un seul individu survient et la vie bouillonne aux marges de l’entendement. Tout semblait calme dans cette campagne russe du XIXe siècle, maris, femmes, amants en routine réglée, quand un fougueux jeune homme vint perturber ce bel agencement : Alexeï, le précepteur venu de Moscou que Natalia Petrovna a engagé pour s’occuper du petit Kolia, va mettre le microcosme local à feu et à sang (chaud). Ancêtre du Théorème pasolinien tout comme inspiration du théâtre de Tchekhov, ce joyau de Tourgueniev, loué pour sa modernité et sa finesse psychologique, déplace aussi sur le plan des mœurs un geste déjà poussé par l’auteur dans sa critique du servage et des propriétaires telle qu’on la lit dans Mémoires d’un chasseur - et qui lui valut censure et emprisonnement. Car, par-delà les chassés-croisés amoureux, c’est l’ordre établi qui est aussi attaqué, et nul doute que Natalia, dans sa rivalité avec Vera, sa protégée orpheline, pour s’emparer du cœur du précepteur, exerce aussi une mainmise de classe.

Traduite par le dramaturge Michel Vinaver, cette pièce de groupe est mise en scène par Clément Hervieu-Léger. Le sociétaire de la Comédie-Française s’entoure pour ce spectacle de l’équipe de la Compagnie des Petits Champs, qu’il a cofondée en 2010. Avec en toile de fond un enjeu esthétique de taille : la représentation de la ruralité au théâtre - un défi à la portée de cette structure installée dans une étable de l’Eure et dont l’un des objectifs est de faire se rencontrer le théâtre et la campagne.



En tournée en 2023
Mardi 7 février 2023, Théâtres en Dracénie, Scène conventionnée d’intérêt national Art et Création-Danse à Draguignan, 20h30 / Jeudi 9, vendredi 10 février, Scène Nationale d’Albi, 20h30 / Jeudi 16 février, Espace Marcel Carne à St Michel sur Orge, 20h30 / Mardi 28 février, Théâtre de Chartres / Vendredi 3 et Samedi 4 mars, Grand Théâtre de Calais / Mercredi 8 et Jeudi 9 mars, Théâtre de Caen, 20h / Mercredi 15 et Jeudi mars, Maison de la Culture d’Amiens / Mardi 21 mars, Forum de Flers, 20h / Jeudi 23 et Vendredi 24 mars, La Coursive, Scène Nationale à La Rochelle / Mardi 28 mars, Théâtre de l’Olivier à Istres, 20h / Jeudi 30, Vendredi 31 mars, Samedi 1er avril, Théâtre National de Nice, 20h / Jeudi 6 avril, Théâtre de l’Arsenal au Val-de-Reuil, 20h / Mardi 25 avril, Scène Nationale du Sud Aquitain à Bayonne à 20h

 


Un seul être vous manque et tout est dépeuplé, un seul individu survient et la vie bouillonne aux marges de l’entendement. Tout semblait calme dans cette campagne russe du XIXe siècle, maris, femmes, amants en routine réglée, quand un fougueux jeune homme vint perturber ce bel agencement : Alexeï, le précepteur venu de Moscou que Natalia Petrovna a engagé pour s’occuper du petit Kolia, va mettre le microcosme local à feu et à sang (chaud). Ancêtre du Théorème pasolinien tout comme inspiration du théâtre de Tchekhov, ce joyau de Tourgueniev, loué pour sa modernité et sa finesse psychologique, déplace aussi sur le plan des mœurs un geste déjà poussé par l’auteur dans sa critique du servage et des propriétaires telle qu’on la lit dans Mémoires d’un chasseur - et qui lui valut censure et emprisonnement. Car, par-delà les chassés-croisés amoureux, c’est l’ordre établi qui est aussi attaqué, et nul doute que Natalia, dans sa rivalité avec Vera, sa protégée orpheline, pour s’emparer du cœur du précepteur, exerce aussi une mainmise de classe.

Traduite par le dramaturge Michel Vinaver, cette pièce de groupe est mise en scène par Clément Hervieu-Léger. Le sociétaire de la Comédie-Française s’entoure pour ce spectacle de l’équipe de la Compagnie des Petits Champs, qu’il a cofondée en 2010. Avec en toile de fond un enjeu esthétique de taille : la représentation de la ruralité au théâtre - un défi à la portée de cette structure installée dans une étable de l’Eure et dont l’un des objectifs est de faire se rencontrer le théâtre et la campagne.

En tournée en 2023
Mardi 7 février 2023, Théâtres en Dracénie, Scène conventionnée d’intérêt national Art et Création-Danse à Draguignan, 20h30 / Jeudi 9, vendredi 10 février, Scène Nationale d’Albi, 20h30 / Jeudi 16 février, Espace Marcel Carne à St Michel sur Orge, 20h30 / Mardi 28 février, Théâtre de Chartres / Vendredi 3 et Samedi 4 mars, Grand Théâtre de Calais / Mercredi 8 et Jeudi 9 mars, Théâtre de Caen, 20h / Mercredi 15 et Jeudi mars, Maison de la Culture d’Amiens / Mardi 21 mars, Forum de Flers, 20h / Jeudi 23 et Vendredi 24 mars, La Coursive, Scène Nationale à La Rochelle / Mardi 28 mars, Théâtre de l’Olivier à Istres, 20h / Jeudi 30, Vendredi 31 mars, Samedi 1er avril, Théâtre National de Nice, 20h / Jeudi 6 avril, Théâtre de l’Arsenal au Val-de-Reuil, 20h / Mardi 25 avril, Scène Nationale du Sud Aquitain à Bayonne à 20h  

Distribution

Texte Ivan Tourgueniev • Mise en scène Clément Hervieu-Léger

Traduction Michel Vinaver • Scénographie Aurélie Maestre • Costumes Caroline de Vivaise • Lumières Alban Sauvé • Création sonore Jean-Luc Ristord • Assistanat mise en scène Aurélien Hamard-Padis • Régie Générale Philippe Zielinski

Avec Louis Berthélémy, Clémence Boué, Jean-Noël Brouté, Isabelle Gardien, Juliette Léger, Guillaume Ravoire, Pascal Sangla, Daniel San Pedro, Georgia Scalliet, Martin Verhoeven

Production déléguée : La Compagnie des Petits Champs
Coproduction : Théâtre des Célestins, Scène Nationale d’Albi, Théâtre de Caen, Théâtre de Chartres – Scène conventionnée d’intérêt national Art et Création, Maison de la Culture d’Amiens, La Coursive – Scène nationale de La Rochelle

La Compagnie des Petits Champs est conventionnée par la DRAC Normandie, Ministère de la Culture et de la Communication, la Région Normandie, le Département de l’Eure, l’Intercom de Bernay-Terre de Normandie


À voir et à entendre


Photos