Athénée Théâtre Louis-Jouvet | L’Impresario de Smyrne

L’Impresario de Smyrne

Grande Salle • 2h • Théâtre musical
Partager sur :

Présentation

Un hôtel, à Venise aux lendemains du carnaval. Le brouillard fume sur la lagune. Lucrezia, jeune chanteuse florentine « qui ne connaît pas grand-chose à la musique » - c’est elle qui le dit - est arrivée la veille. Carluccio, le castrat cherche un nouveau contrat. L’argent manque. Il y a des agents, des impresarios, des protecteurs. On apprend qu’un Turc-marchand a été convaincu par ses amis de ramener à Smyrne, le mieux de ce qui se fait sur la scène vénitienne et qu’il n’y connaît rien.
Qui sera engagé ? Madame Tognina, soprano d’expérience est chez elle avec le ténor, son amant. La compagnie les retrouve. Il y a un poète accommodant qui ne travaille pas dans le génie, une petite chanteuse bolognaise, l’impresario, l’agent. La Florentine et le castrat les rejoignent. Ils sont tous à fond pour le projet turc. Chaude ambiance. Qui sera la prima donna ? 

À Venise, la musique était partout, le public y passait sa vie. Théâtres, Tréteaux, Ospedale... Laurent Pelly et Agathe Mélinand ont imaginé un Impresario de Smyrne intemporel et en musique - la pièce fut d’abord un opéra. Ces Scènes de la vie d’opéra deviennent un burlesque hommage à ce Bûcher des vanités, transcendé par la musique. Un petit monde en équilibre qui s’agrippe pour sauver ce qu’il lui reste d’amour propre.

Dans un espace presque vide qui évoque le théâtre côté scène, coulisses et salle, la scénographie signée Laurent Pelly et Matthieu Delcourt s’amuse à désorienter les personnages et, souvent, les spectateurs… Qui sera la prima donna ? Sur scène, un casting ébouriffant pour répondre à la question, dont Natalie Dessay et les instrumentistes de l’ensemble baroque Masques dirigé par Olivier Fortin.


Un hôtel, à Venise aux lendemains du carnaval. Le brouillard fume sur la lagune. Lucrezia, jeune chanteuse florentine « qui ne connaît pas grand-chose à la musique » - c’est elle qui le dit - est arrivée la veille. Carluccio, le castrat cherche un nouveau contrat. L’argent manque. Il y a des agents, des impresarios, des protecteurs. On apprend qu’un Turc-marchand a été convaincu par ses amis de ramener à Smyrne, le mieux de ce qui se fait sur la scène vénitienne et qu’il n’y connaît rien.
Qui sera engagé ? Madame Tognina, soprano d’expérience est chez elle avec le ténor, son amant. La compagnie les retrouve. Il y a un poète accommodant qui ne travaille pas dans le génie, une petite chanteuse bolognaise, l’impresario, l’agent. La Florentine et le castrat les rejoignent. Ils sont tous à fond pour le projet turc. Chaude ambiance. Qui sera la prima donna ?  À Venise, la musique était partout, le public y passait sa vie. Théâtres, Tréteaux, Ospedale... Laurent Pelly et Agathe Mélinand ont imaginé un Impresario de Smyrne intemporel et en musique - la pièce fut d’abord un opéra. Ces Scènes de la vie d’opéra deviennent un burlesque hommage à ce Bûcher des vanités, transcendé par la musique. Un petit monde en équilibre qui s’agrippe pour sauver ce qu’il lui reste d’amour propre. Dans un espace presque vide qui évoque le théâtre côté scène, coulisses et salle, la scénographie signée Laurent Pelly et Matthieu Delcourt s’amuse à désorienter les personnages et, souvent, les spectateurs… Qui sera la prima donna ? Sur scène, un casting ébouriffant pour répondre à la question, dont Natalie Dessay et les instrumentistes de l’ensemble baroque Masques dirigé par Olivier Fortin.

Distribution

D’après 'L’Impresario de Smyrne' (1759) et 'Le Théâtre Comique' (1750) de Carlo Goldoni • Traduction et adaptation Agathe Mélinand • Mise en scène et costumes Laurent Pelly

Tognina, Chanteuse vénitienne Natalie Dessay • Annina, Chanteuse bolognaise Julie Mossay • Lucrezia, Chanteuse bolognaise Jeanne Piponnier • Ali, marchand de Smyrne et Nibio, impresario Eddy Letexier • Carluccio, castrat Thomas Condemine • Pasqualino, ténor et ami de Tognina Damien Bigourdan • Maccario, pauvre et mauvais poète dramatique Antoine Minne • Le Comte Lasca, ami des chanteuses Cyril Collet • Le serviteur d'un hôtel, un souffleur, et quelques animaux…

dirigé par Olivier Fortin

Scénographie Laurent Pelly & Matthieu Delcourt • Lumière Michel Le Borgne • Son Aline Loustalot

Production : Pel-Mel Groupe, Atelier Théâtre Jean Vilar - Louvain-la-Neuve. Coproduction : Théâtre Royal du Parc - Bruxelles, Théâtre de Liège, Théâtre Montansier - Versailles, Théâtre de Caen, Anthéa – Théâtre d’Antibes. Avec le soutien du Centre des Arts Scéniques, du Tax Shelter du Gouvernement fédéral belge et d’Inver Tax Shelter. En collaboration avec la Chapelle Musicale Reine Elisabeth. Le Pel-Mel Groupe est conventionné par le Ministère de la Culture.

La saison d’Opéra-Théâtre 2023-2024 de l’Athénée bénéficie du généreux soutien d’Aline Foriel Destezet.

Le Cercle des Partenaires et la Fondation des Amis du Théâtre des Bouffes du Nord et de l'Athénée Théâtre Louis-Jouvet soutiennent avec leurs mécènes la saison 23-24 du Théâtre de l'Athénée Louis-Jouvet.
L’impresario de Smyrne, Scènes de la vie d’opéra dans la traduction adaptation française d’Agathe Mélinand est publié dans L’Avant-Scène Théâtre.